Special Lisboa

Special Lisboa

14 novembre 2019 0 Par 6ario

 

HISTOIRE

Selon la légende, Lisbonne a été fondée par Ulysse et son nom dérive d’«Olissipo », un mot d’origine phénicienne dérivant d’ « Allis Ubbo» qui signifie « port charmant ».

Lisbonne a probablement été fondée par les Phéniciens et construite dans le style mauresque, bien visible suite aux différentes influences arabes. D’ailleurs, la ville a été dominée par les Maures pendant 450 ans avant d’être reconquise par les Chrétiens au XIIe Siècle. Cependant, ce n’est que dans seconde moitié du XIIIe Siècle que Lisbonne est devenue la capitale du pays.

Au début de l’Epoque des Découvertes, Lisbonne s’est enrichie en devenant un important centre pour le commerce des bijoux et des épices.

Cependant, la grande étape de l’expansion portugaise a été franchie en 1498 quand Vasco de Gama découvre la route maritime vers l’Inde. Ce fut donc le début de l’Age d’Or de la ville, caractérisée par l’architecture de style manuélin, créée par le monarque de l’époque, Dom Manuel Ier et décorée de motifs maritimes. Lisbonne a grandi tout au long des siècles et changea de façon naturelle. Plus tard, quand le centre-ville a été détruit par le Tremblement de Terre de 1755, le Marquis de Pombal s’est chargé de le reconstruire, créant ainsi la « Baixa Pombalina », un quartier commerçant qui conserve encore la plupart de son tracé original.

Lisbonne est une capitale historique, un pot-pourri ayant un caractère et un charme hors du commun, où 800 ans d’influences culturelles diversifiées se mélangent aux tendances les plus modernes et aux styles de vie actuels, créant des contrastes véritablement spectaculaires.

 

 

CENTRE HISTORIQUE

Situés, pour la plupart, dans le centre de Lisbonne, les quartiers historiques sont un passage obligé pour tous ceux qui se rendent dans la capitale du Portugal. Pour leur culture, leur histoire, leur architecture, leurs habitants ou tout simplement pour flâner, il faut absolument les découvrir. Faisant partie de l’âme lisboète, ces quartiers permettent à ceux qui les découvrent de s’inventer un trajet personnel. Les possibilités sont illimitées.

Le Bairro Alto est l’un des quartiers les plus caractéristiques et charmants pour vivre la ville. Ce quartier typique et populaire possède de nombreux exemples de modernité, avec ses boutiques de prêt-àporter et de design et ses bars, de nombreux bars.

Pouvoir rencontrer des gens, dans une ambiance éclectique et multiculturelle, est une bonne raison pour se promener dans ce quartier. Le parcourir, découvrir toutes ses rues, ses ruelles et ses impasses, devient, aussi, incontournable. On y découvre de bons restaurantscôtoyant des librairies intimistes, où il se passe toujours quelque chose, des salons de thé mitoyens avec des boutiques de design et de prêt-à-porter appartenant à quelques-uns des artistes portugais les plus renommés.

C’est un quartier passionnant, plein de charme, mêlant audace et sophistication avec tradition et histoire. Se promener dans le Bairro Alto est une expérience unique qui ne se renouvellera dans aucun autre endroit de la ville.

Après le Bairro Alto, descendez par le Chiado, où vous découvrez une ambiance encore plus sophistiquée. Lieu de rencontre pour les jeunes, les artistes et les intellectuels, le Chiado est la zone emblématique des cafés, comme par exemple « A Brasileira », des écoles de beaux-arts, des théâtres et de l’histoire vécue. En plus de la beauté des lieux, ce sont les personnes qui contribuent à cette ambiance de par leurs activités et leur attitude positive.

Le quartier du Carmo, à côté du Chiado, regroupe plusieurs monuments fascinants qui retracent l’histoire de la ville, comme par exemple, le Couvent et l’Eglise du Carmo, qui maintiennent leur élégance et leur magnificence d’origine.

Là, vous pourrez visiter les ruines, mais aussi le Musée archéologique du Carmo, qui possède un ensemble d’objets préhistoriques, romains, médiévaux, manuélins, de la Renaissance et baroques. La place du Carmo est, elle aussi, un lieu emblématique de l’histoire nationale récente, puisqu’elle a été l’un des décors privilégiés de la révolution des OEillets, le 25 avril 1974.

La liaison entre le quartier du Carmo et la Baixa se fait grâce à un autre monument important de la ville, l’irrésistible Ascenseur de Santa Justa. D’en haut, on a une vue exceptionnelle sur la Baixa Pombalina.

Ne perdez pas l’occasion de monter ou descendre par cet ascenseur centenaire, au style architectonique particulier, conçu par un disciple de Gustave Eiffel, et qui a la particularité d’être le seul ascenseur vertical utilisé pour un service d’utilité publique.

Une fois dans la Baixa, qui est par tradition la zone commerciale de la ville, vous trouvez un très grand nombre de boutiques et un lieu unique pour vous promener.

Un accueil chaleureux rend les courses encore plus agréables. La rue Augusta est l’artère principale de la Baixa Pombalina, reliant le Terreiro do Paço, tourné vers le fleuve et symbole de pouvoir, à la séduisante Place du Rossio. (D. Pedro V).

Après le Rossio, découvrez l’avenue de la Liberdade. Une promenade dans celle qui fut autrefois, en plein XIXe siècle, la « Promenade publique » de la ville et où les élites se retrouvaient pour des promenades nonchalantes. Aujourd’hui, on trouve dans cette avenue des boutiques de grandes marques, où ont lieu les achats les plus cosmopolites et internationaux de la ville.

C’est au château que tout a commencé, mais l’histoire est présente dans toute la ville. Avec ses mil ans d’histoire, Lisbonne est remplie de monuments de grande importance, qui rappellent quelques-uns des principaux moments de l’histoire nationale. Capitale d’Empire, Lisbonne a eu des richesses incomparables à l’époque des Découvertes, créant ainsi un patrimoine unique et d’une rare beauté.

Très près du château, à Graça, on retrouve l’église et le monastère de St. Vicente de Fora, l’un des plus impressionnants et fascinants monuments religieux de la ville. Construit juste après la conquête de la ville aux maures, il est le résultat d’un voeu de D. Afonso Henriques à St. Vicente pendant le siège de la ville en 1143. Pas très loin de là, on peut découvrir, le mardi et le samedi, l’un des plus populaires marchés aux puces de la ville, la Feira da Ladra.

On y trouve mille et une choses, des vieilleries, des objets parfois inutiles mais, la plupart du temps, irrésistibles, ainsi que de précieuses antiquités. C’est une vraie promenade culturelle.

En descendant jusqu’à Santa Apolónia et en parcourant cette zone qui côtoie le fleuve, on trouve un édifice original, la Casa dos Bicos (du XVIe siècle). Les dites pointes (bicos) qui sont à l’origine de son nom, se trouvent sur sa façade, entièrement taillée en pointe de diamant. A l’originalité esthétique de l’édifice, d’influence italienne et avec des éléments de style manuélin, s’ajoute son importance historique pour avoir appartenu à Afonso de Albuquerque, vice-roi de l’Inde, et à cause des vestiges archéologiques romains retrouvés sur place.